BéninNews

CABALE CONTRE LE SAINT-SIEGE PORTO-NOVO

Des « pasteurs » auto-proclamés, incitent un groupuscule de jeunes à la radicalisation et à l’extrémisme religieux

Pour n’avoir pas été reconnus par le Saint-Siège de L’ECC (Eglise du Christianisme Céleste), quelques fidèles déchus dans la hiérarchie de l’église pour une raison où pour une autre se sont auto-proclamés pasteurs. Leur auto-proclamation leur a ouvert le boulevard aux multiples propos injurieux, outrageants et désobligeants contre le Saint Siège et ses dignitaires.
Morceau choisi : « Pour arriver à l’unicité et à l’indivisibilité de l’Ecc, il faut mettre en première ligne droite l’application stricte et rigoureuse de la constitution bleue du Nigeria ou rien»; tel est le slogan phare de ces extrémistes religieux.

« La constitution bleue brandit par-ci et par-là est écrite pour le diocèse du Nigeria par le Prophète Pasteur Fondateur Samuel Bileou Joseph OShoffa entre 1976-1980 », a rappelé lors d’une interview accordée à nos confrères de la radio Alléluia Fm le 22 juillet dernier, son éminence le Révérend Pasteur Bennett A. ADEOGUN, Chef Mondial de l’Egllise du Christianisme Céleste.
Qu’il vous souvienne, la constitution bleue a été objet de toute controverse depuis le rappel à Dieu du père fondateur de l’ECC en 1985. Cela renseigne les fidèles sur le litige qui a conduit à la destitution du feu pasteur Alexander A. BADA face à la procédure judiciaire enclenchée contre lui par le pasteur Josias Owoduni. Malheureusement cette constitution bleue qui a servi de tremplin pour conduire à la destitution du pasteur BADA n’est plus en vigueur de nos jours et pour cause, elle a été *modifiée, amendée et confirmée* en 2010 par une décision de la justice nigériane rendue publique. C’est d’ailleurs cette modification amendée de 2010 qui établit désormais et juridiquement le révérend pasteur Emmanuel OShoffa dans ses fonctions actuelles selon les textes en vigueur dans le géant voisin de l’est du Bénin.
Pour mémoire, c’est depuis les années 1987 que certains devanciers dissidents ont éprouvé la haine contre Porto-Novo pour des intérêts mesquins mais n’ont toujours pas gagné la bataille. Ce fût un échec cuisant mais ils n’en démordent point; apprend-t-on de sources concordantes.

Des groupes de communication Whatsap tels que : « solution pour l’unité de l’Ecc; réconciliation; constitution bleue de l’Ecc; Front de défense de la constitution bleue; Godro & cie…. se sont rapidement constitués sur la toile par les mêmes extrémistes radicaux pour tromper la vigilance des paisibles fidèles de l’Eglise du Christianisme Céleste. Il est à noter que les principaux animateurs se livrent allègrement à des tâches basses de dénigrement, profèrent des menaces, malédictions, injures gratuites, propos diffamatoires pouvant porter atteinte à la vie privée, de certains dignitaires du Saint Siège.
Si vous adhérez à l’un de ces groupes, cela peut-être nuisible à votre foi et à votre vie chrétienne voire votre éducation car des propos outrageants, grossiers et incendiaires y ont fait leur nid. Certaines violences verbales inouïes venant de ces groupes Whatssap ont obligé le Saint Siège à donner de la voix puis à commencer par communiquer à travers des séances d’informations et d’échanges sur la constitution du Saint Siège de l’Eglise du Christianisme Céleste et celle dite constitution bleue du Nigeria amendée depuis 2010.
Il convient de préciser que les envoyés en mission pour déstabiliser le Saint-Siège Porto-Novo, sont des jeunes fabriqués dans un laboratoire de mensonges par certains devanciers partis d’eux mêmes du Saint Siège pour convenances personnelles.
« Nous nous sommes constitués en groupe pour défendre la constitution bleue du diocèse du Nigeria et avoir gain de cause pour notre combat»; nous a confié un marquisard.

Est-ce la bonne manière de régler ses comptes avec le Saint-Siège de l’église ?

Affaire à suivre…..

PPH

Lire plus

Articles liés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Close